ACCUEIL

Amateurs de frissons à vos agendas ! Deux jours pour vous mettre du noir plein les yeux, le nez et les oreilles. De la page à l’écran, le mauvais genre, c’est du lourd !

Le délit : Numéro zéro / ceci n’est pas un festival !

Les samedi 11 et dimanche 12 juin 2016, Bruxelles sera la scène d’un prélude au premier Festival International « Boulevard du Polar » au cœur de la capitale de l’Europe. Une première édition intense et festive qui brasse les disciplines et illustre s’il le fallait encore, que le roman et le cinéma sont un couple parfait.

Un duo d’experts franco-belge parrainent l’opération : Nadine Monfils & Patrick Raynal

 thumb-monfils     thumb-raynal

Nadine est belge, écrivain, réalisatrice et productrice. Elle vit entre Montmartre et la Belgique. Son acolyte Patrick est français, écrivain, éditeur, scénariste, traducteur, il a dirigé pendant 14 ans la célèbre Série Noire chez Gallimard.
Avec ce lourd passé, ils sont le parrain et la marraine idéaux pour ce premier épisode.

L’ami public n°1 : Caryl Ferey. Il comparaîtra libre devant notre jury populaire.

thumb-ferey

Le lieu du crime : La Bourse de Bruxelles

Le mobile : Rendre hommage à un genre qui fait battre les cœurs et agite les neurones.

Un livre écrit sur quatre est un polar. Un genre qui n’a cessé de croitre en notoriété et popularité. La faute à de talentueux artistes, auteurs, romanciers, cinéastes, scénaristes et illustrateurs. Littérature et cinéma regorgent de ces histoires ancrées dans le monde réel, des histoires qui nous tendent un miroir sans fard. Le Polar : romans et film noirs, se nourrissent de l’observation minutieuse de nos sociétés, véhiculant un discours critique voire contestataire. Le polar scrute nos comportements, nos instincts, nos faiblesses, nos âmes. Il a engendré les chevaliers modernes, pourfendeurs du mal, pétris d’humanisme, de compassion et fragiles comme nous le sommes, nous mortels !
Boudée à ses débuts par l’intelligentsia, la littérature “de genre” a acquis ses lettres de noblesses.
La Bande Dessinée, les séries télé ne sont pas en reste. La première nourrit d’ailleurs elle aussi l’écran et réciproquement. Le polar nous transforment en enquêteurs et la mort n’y est heureusement pas pour de vrai !
La Belgique est une terre d’accueil, métissée, vivante. Sa capitale est un espace où la créativité se lit sur et derrières ses briques. Nos invités nous les aimons parce qu’ils aiment la vie, se préoccupent du sort de l’humanité, s’engagent contre l’intolérance et sont tellement à l’écoute du monde.

Publicités